Société anonyme à responsabilité limitée

accueil / projets / SARL…

2011

Installation / performance

ENSAD

Communiqué de presse

Régi par des codes et une hiérarchie parfois incompréhensibles, ou sous l’emprise de sa propre envie de liberté ou imagination, l’Homme accomplit parfois des actions dépourvues de sens ou de but, et parfois les deux à la fois…

L’idée de ce projet dénonce, avec légèreté, l’absurdité et l’incohérence de certaines actions ou tâches à accomplir en se focalisant et en sublimant toutes les « non-actions » qui représentent le fait de ne rien faire, d’être dans un état en suspend, perdu dans le temps et l’espace,ou bien prisonnier de ces derniers. Elle pose la question de ce qu’est l’efficacité et la production.

Dans une esthétique d’espace de bureau, type open-space, des employés en vêtement de travail, vont réaliser tout un panel d’actions inutiles, tout en prenant soin de les comptabiliser et les analyser afin d’établir des statistiques et de savoir où ils en sont dans leur avancement ou… non-avancement. Ces actions s’inspirent d’observations ou d’expériences directement issues de situations réelles ou vécues, et ce, dans pratiquement n’importe quel endroit où une chose à faire, un travail, est demandé à l’Homme.

Le scénario propose une séquence de 10 situations/scènes avec une introduction et une fin.

Il laisse une part d’inprovisation aux acteurs, leur permettant de se fabriquer ou de se choisir une per- sonnalité et une place parmi les autres collègues de l’entreprise, et de «communiquer» en fonction de celles ci.

Ainsi, face à face, côte à côte, seul, ou en groupe, ils s’attribueront méthodiquement et consciencieusement des tâches: se tourner les pouces ( dans un sens, dans l’autre, sur un bureau, ou un autre, à droite, puis à gauche, sur différents rythmes…), classer des feuilles vierges de plusieurs manières et selon des principes particuliers et propres à chacun d’eux (jusqu’à la frénésie et l’absurdité d’un point de vue spectateur).

Autre exemple encore, celui de s’appliquer à croiser et décroiser ses pieds sur la table en prenant soin de connaître toutes les combinaisons possibles d’une telle action, et de pouvoir l’analyser.

Projets similaires