SCULPTURES

accueil / sculptures

Mon travail de sculpture se caractérise par une démarche d’assemblage, de superposition et de métissage de matières diverses afin de donner vie et corps à une forme.

C’est une lutte constante entre les caprices de la matière et mon envie créatrice.

Dessins préalables, croquis et idées ne suffisent pas : les matériaux tels que le papier ou la feuille d’aluminium ont leurs propres caractéristiques, leur fragilité, leur souplesse… et si elles sont capables d’épouser parfois une courbure imposée par ma volonté, elles gagnent bien souvent contre cette dernière, l’obligeant à adopter leurs contraintes.

Mes personnages semblent en désaccord – ou du moins en questionnement – avec la matière qui les compose, les formes qui les contraignent et/ou l’environnement qui les conditionne.

Alors que certaines parties du corps fléchissent inévitablement sous leur poids, leur gravité et leurs articulations, d’autres tentent de s’en libérer et de suivre une intuition qui leur est propre.

Mon univers s’est peu à peu construit autour de ce tiraillement, nourri depuis de longues années par les travaux de Giacometti, puis de Germaine Richier mais aussi par ceux de Niki de Saint Phalle et Modigliani.

Chacune de mes sculptures peut ainsi paraitre (é)prise dans un dialogue intérieur, au premier coup d’œil. Leur rapport à l’extérieur apparaît dans un deuxième temps, matérialisé par un socle avec lequel certains de leurs membres font corps.

Tel un dialogue d’un être avec son corps, la lutte entre mon désir et la matière à façonner est une composition où j’accepte que l’un prenne le pas sur l’autre, et qu’un lâché prise advienne.

La confiance en ces deux énergies est obligatoire.

L’objet réalisé est le résultat de cette lutte, où s’immiscent ensuite la peinture, le plâtre et les colles ; instruments dociles qui viennent renforcer, peaufiner et solidifier la fragilité de la sculpture originelle.

La Communauté Imaginaire

A l’occasion d’un travail à échelle monumentale prévue pour un parc naturel en Centre-France.

Les éprouvés

Renouer avec le dessin et la fabrication d’image sur support plane.

Chaque « éprouvé » se fait le réceptacle d’un tas de données et de pensées retranscrites le plus directement possible. Presque à l’état brut.

J’aime à penser que le spectateur se plait à imaginer le processus de création de l’objet plus que de ce que l’artiste à « voulu dire ou faire » au final. Prendre le regardeur à parti face aux aléas créatifs et non figé devant un résultat quel qu’il soit.

Quelque chose de l’immédiateté… expérience opposée à celle du travail que j’opère en sculpture, puisque les matières demandent des temps variables de traitement.

Le travail du volume, comme une sorte de préparation, de labeur préliminaire nécessaire s’allie alors avec les représentions planes qu’il reçoit sur toutes ses facettes

Les Im-Postures

 

Figées, en suspens…

 

Expositions :

Confluences

En duo avec l’artiste peintre Dominica Bruerre-Boulet

Comme un Autre

Peindre avec l’espace, sculpter avec l’essence